Le Travail volontaire : de sa codification juridique à ses expériences vécues

Etude comparée de trois organisations en Belgique

Thèse présentée en vue de l'obtention du grade de docteur en sciences politiques et sociales. Lees verder

En Belgique, près d'une personne sur dix exerce du volontariat au sens de la loi du 3 juillet 2005 relative aux droits des volontaires (à des fréquences diverses). Cette loi, née dans un contexte de promotion croissante du volontariat à l’échelle internationale, couvre des activités qui sont a priori exercées sans obligation et sans rétribution au sein d’organisations non marchandes. En pratique, cette loi n’empêche pas pour autant que les volontaires soient soumis à certaines contraintes et qu’ils perçoivent des contreparties monétaires en échange de leur travail.


Au regard de l’ambivalence du volontariat, qui présente à la fois le potentiel d’être une forme de travail hors marché et celui d’être un régime dérogatoire d’emploi, cette thèse analyse le volontariat en partant d’une conception élargie
de la notion de travail et se focalise en priorité sur les expériences du volontariat au sein de différentes organisations et à l’aune de parcours de vie variés. Cette thèse s’appuie sur une étude comparée de trois organisations ayant mobi-
lisé le statut de volontaire en Belgique (la Plateforme pour le Service Citoyen, un hôpital public durant la pandémie de Covid-19 et un supermarché participatif) et sur une centaine d’entretiens compréhensifs (réalisés principalement avec des volontaires).
La thèse aboutit à une typologie des logiques du travail volontaire, qui permet non seulement de mieux saisir les diverses significations contemporaines du volontariat pour les personnes qui travaillent sous ce statut, mais aussi d’in-
terroger la législation du volontariat à l’aune de ces logiques. Plus largement, l’auteur soutient que ces logiques peuvent également contribuer à définir un horizon alternatif à la réduction économiciste du travail.

Titulaire d’un Master en sociologie et d’un Master en sciences du travail de
l’UCLouvain, Joseph Vaessen a ensuite obtenu un mandat d’Aspirant F.R.S.-FNRS
(2019-2023), qui lui a permis de réaliser la recherche ayant abouti à la présente
thèse.


Paperback - In het Frans 53,00 €

InfoVoor meer informatie over BTW en andere belatingsmogelijkheden, zie hieronder "Betaling & BTW".

Gegevens


Uitgever
Presses universitaires de Louvain
Auteur
Joseph Vaessen,
Set
Taal
Frans
Onix Audience Codes
06 Professional and scholarly
Voor het eerst gepubliceerd
12 februari 2024

Paperback


Publicatie datum
12 februari 2024
ISBN-13
9782390614401
Illustraties
1 bibliography
Omvang
Absolute page count : 718
Code
106659
Formaat
16 x 24 cm
Gewicht
80 grams
Aanbevolen verkoopprijs
53,00 €
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Book Preview


Schrijf een reactie

Inhoud


Table des matières

Introduction générale _____________________________________ 1
1. Le travail volontaire comme objet de recherche__________1
2. Aux origines de la recherche ________________________ 8
3. Structure de la thèse _______________________________ 11
Problématisation : Pour une sociologie du travail volontaire _______17
1. De l'engagement militant au travail bénévole... ________18
1.1. Au 20ème siècle : l’engagement volontaire comme figure
antinomique du travail _________________________________18
1.2. Au tournant du 21ème siècle : un glissement progressif vers une
appréhension de l’engagement volontaire comme une forme de
travail _____________________________________________22
2. ...du travail bénévole au déni de travail _______________27
2.1. Une intuition initiale : penser le volontariat comme travail pour
renouveler le regard porté sur le travail ____________________27
2.2. Le maintien du prisme salarial : le volontariat comme travail
dénié ______________________________________________28
2.2.1. Professionnalisation et managérialisation du volontariat _28
2.2.2. Les volontaires : une main d’œuvre subordonnée réduite à
mobiliser les mêmes répertoires d’action collective que les
salarié·es ? ________________________________________30
2.2.3. Une focalisation sur les usages politiques du volontariat à
l’ère du capitalisme néolibéral _________________________32
3. Pour une (véritable) sociologie du travail volontaire _____36
3.1. Un débat sociologique qui reste vif ____________________36
3.2. Premier constat : de la nécessité d’approfondir l’analyse des
expériences du volontariat ______________________________37
3.3. Deuxième constat : de la nécessité d’élargir la focale de la
sociologie du travail volontaire __________________________39
3.4. Troisième constat : de l’intérêt d’une sociologie politique et
critique du travail volontaire pour dépasser les clivages existants 42
3.5. Questionnement et posture à l’origine de la recherche______45
3.6. Une entrée par la notion d’expérience __________________46

Première partie : Le volontariat comme catégorie d’action publique__49
Chapitre 1. Le volontariat comme catégorie juridique : travail
hors-marché ou statut dérogatoire d’emploi ? ______________51
1. La promotion croissante du volontariat à l’échelle internationale
__________________________________________________51
1.1. Le volontariat dans les textes de l’ONU : un vecteur de
conciliation entre le maintien de la croissance et la prise en charge
des enjeux sociaux et écologiques majeurs du 21ème siècle_____52
1.2. Le volontariat dans les textes de l’OIT : un travail essentiel à
mesurer __________________________________________57
1.3. Le volontariat dans les textes de l’UE : un vecteur de
développement économique, de cohésion sociale, de citoyenneté
active et de protection de l’environnement _______________60
2. Genèse de la loi sur le volontariat en Belgique _____________64
2.1. La situation en vigueur avant 2005 : le bénévolat comme
catégorie hors-travail ? _______________________________64
2.1.1. Avant le volontariat : le bénévolat _______________64
2.1.2. La législation applicable aux bénévoles avant 2005 ___67
2.2. Les processus et les justifications à l’origine de la loi du 3 juillet
2005 relative aux droits des volontaires : le volontariat comme
complément nécessaire au marché ______________________69
2.3. La définition du volontariat selon le droit belge_________75
2.3.1. Du bénévolat au volontariat ____________________75

2.3.2. Le volontariat selon la loi du 3 juillet 2005 : un statut hors-
marché ? _______________________________________77

3. Le régime juridique applicable aux volontaires _____________80
3.1. Le lien juridique qui lie le·la volontaire et l’organisation __80
3.1.1. L’obligation d’information _____________________80
3.1.2. Qualification juridique de la relation entre le·la volontaire
et l’organisation : un contrat de travail ?________________82
3.2. L’applicabilité du droit du travail aux volontaires _______84
3.2.1. La réglementation du travail ____________________84
3.2.2. Le droit des relations collectives _________________85
3.3. Le régime de responsabilité et d’assurance des volontaires 86
3.4. Le « défraiement » des volontaires___________________88
3.5. Le volontariat pour les personnes hors de l’emploi ______91

3.6. Les modifications récentes de la loi sur le volontariat : un
glissement de plus en plus marqué vers un régime dérogatoire
d’emploi ? ________________________________________95
3.6.1. Les augmentations du plafond annuel du « défraiement
forfaitaire » pour certaines catégories de volontaires ______95
3.6.2. Une ouverture temporaire à la mobilisation de volontaires
au sein du secteur marchand durant la pandémie de Covid-19
______________________________________________98
4. Le volontariat : un statut hors-marché ? _________________100
Chapitre 2. Le volontariat comme catégorie statistique : la mise
en chiffres d’un travail substantiel et essentiel à la société ___107
1. L’institutionnalisation du volontariat comme catégorie statistique
_________________________________________________108
1.1. L’institutionnalisation récente de la mesure du volontariat
dans le monde sous l’égide de l’ONU et de l’OIT _________108
1.2. L’Année européenne du volontariat comme levier à la
réalisation d’études quantitatives à l’échelle de l’UE________113
1.3. La mesure du volontariat en Belgique _______________117
2. L’ampleur, les secteurs et les fonctions du volontariat ______118
2.1. L’état du volontariat en Belgique___________________118
2.2. Le volontariat à l’échelle de l’UE___________________121
2.3. Le volontariat à l’échelle globale ___________________124
3. Le profil sociodémographique des volontaires ____________128
3.1. Le profil des volontaires en Belgique________________128
3.2. Le profil des volontaires à l’échelle de l’UE___________132
3.3. Le profil des volontaires à l’échelle globale ___________135
4. Le volontariat : un travail substantiel, essentiel, marqué par des
inégalités multiples___________________________________137
Deuxième partie : Les expériences du volontariat en contextes organisés
_____________________________________________________144
Chapitre 1. Saisir les expériences du travail volontaire au sein
d’organisations contrastées : éléments de méthode_________147
1. Pour une sociologie compréhensive du travail volontaire____148
2. Le choix de l’étude de cas multiples comme méthode de recherche
_________________________________________________149
3. La sélection des trois cas d’organisations étudiés __________152

4. Une collecte des données organisée essentiellement autour
d’entretiens compréhensifs ____________________________159
5. Un mode d’analyse des données inspiré de l’approche de la théorie
ancrée ____________________________________________169
Chapitre 2. Le volontariat en Service Citoyen______________177
1. Introduction _____________________________________177
2. État des connaissances sur le volontariat en Service Citoyen :
engagement citoyen ou travail dénié... ____________________184
3. Éléments méthodologiques propres à l’étude de cas________186
3.1. Collecte des données____________________________187
3.2. Analyse des données ____________________________191
4. Les expériences du volontariat à la Plateforme pour le Service
Citoyen en quatre étapes ______________________________192
4.1. Devenir volontaire en Service Citoyen ______________192
4.1.1. Les significations initiales du volontariat en Service
Citoyen dans les parcours de vie des volontaires ________192
4.1.2. Les motifs d’engagement initiaux _______________198
4.2. Entrer en Service Citoyen en tant que volontaire_______206
4.2.1. Les enjeux de la composition des « promotions » :
universalité ou représentativité ? ____________________207
4.2.2. L’entrée à la Plateforme pour le Service Citoyen____208
4.2.3. L’entrée en « mission » ou « l’art du matching » ______212
4.2.4. Le séjour d’intégration ou la construction d’une
communauté inclusive ____________________________217
4.3. Vivre le volontariat en Service Citoyen ______________221
4.3.1. Les activités exercées par les volontaires__________221
4.3.2. Les expériences sociales des volontaires __________227
4.3.3. Les représentations du volontariat en Service Citoyen :
« travail », « défraiement » et « citoyenneté »____________243
4.4. Sortir du volontariat en Service Citoyen _____________254
4.4.1. Les finalités du Service Citoyen selon les employé·es de
la Plateforme et les tuteur·rices _____________________254
4.4.2. Le Service Citoyen : une expérience capacitante ?___262
4.4.3. Les parcours des volontaires à l’issue du Service Citoyen
_____________________________________________267
5. Le volontariat en Service Citoyen : entre intégration et constitution
_________________________________________________271

Chapitre 3. Le volontariat en milieu hospitalier durant la
pandémie de Covid-19 ________________________________281
1. Introduction _____________________________________281
2. État des connaissances sur le volontariat face à des catastrophes :
engagement solidaire ou travail gratuit... __________________287
2.1. Volontariat et pandémie _________________________287
2.2. Volontariat et catastrophes _______________________288
3. Éléments méthodologiques propres à l’étude de cas________292
3.1. Collecte des données____________________________292
3.2. Analyse des données ____________________________296
4. Les expériences du volontariat à l’hôpital de la Citadelle en quatre
étapes ____________________________________________297
4.1. En guise de préambule : le processus et les justifications à
l’origine de « l’appel » aux volontaires de l’hôpital _________297
4.2. Devenir volontaire à l’hôpital de la Citadelle __________301
4.2.1. Les significations initiales du volontariat à l’hôpital de la
Citadelle dans les parcours de vie des volontaires________301
4.2.2. Les motifs d’engagement initiaux _______________315
4.3. Entrer à l’hôpital de la Citadelle en tant que volontaire __328
4.3.1. Les canaux de diffusion et de prise de connaissance de
« l’appel » aux volontaires _________________________328
4.3.2. La séance d’information initiale : cadrage organisationnel
et expériences vécues_____________________________330
4.3.3. La sélection et la répartition des volontaires _______333
4.3.4. La convention de volontariat : « canaliser les bonnes volontés »
_____________________________________________335
4.3.5. La période d’essai ?__________________________336
4.4. Vivre le volontariat à l’hôpital de la Citadelle__________338
4.4.1. Les activités exercées par les volontaires et les
représentations subjectives de celles-ci________________338
4.4.2. Des niveaux d’investissement différenciés ________346
4.4.3. La position du volontariat par rapport au « travail » _350
4.4.4. Les représentations subjectives du « défraiement »
quotidien : du gagne-pain à l’anecdote ________________359
4.4.5. Les expériences sociales des volontaires __________363
4.4.5. Les injustices vécues par les volontaires __________368
4.5. Sortir du volontariat à l’hôpital de la Citadelle _________370

4.5.1. Les motifs de sortie des volontaires exclu·es du marché
de l’emploi_____________________________________371
4.5.1. Les motifs de sortie des volontaires ayant un statut social
reconnu et sécurisant (en emploi ou retraité·es) _________380
5. Le volontariat à l’hôpital de la Citadelle : entre intégration et
contribution________________________________________383
Chapitre 4. Le volontariat en supermarché participatif et
coopératif___________________________________________393
1. Introduction _____________________________________393
2. État des connaissances sur le volontariat des consommateur·rices :
vecteur d’émancipation ou nouvelle forme d’exploitation...____405
2.1. Le travail des consommateur·rices : de l’exploitation à
l’émancipation ____________________________________405
2.2. Le travail des client·es en supermarché participatif :
exploitation ou émancipation ? _______________________412
3. Éléments méthodologiques propres à l’étude de cas________416
3.1. Collecte des données____________________________416
3.2. Analyse des données ____________________________418
4. Les expériences du volontariat au sein du supermarché Coopéco
en quatre étapes_____________________________________419
4.1. Devenir volontaire chez Coopéco __________________419
4.1.1. Les significations initiales du volontariat chez Coopéco
dans les parcours de vie des volontaires_______________419
4.1.2. Les motifs d’engagement initiaux _______________422
4.2. Entrer chez Coopéco en tant que volontaire __________438
4.2.1. De l’importance de rencontrer un·e volontaire déjà
impliqué·e pour « franchir le pas » ____________________438
4.2.2. La séance d’information initiale ________________440
4.2.3. Les premiers pas en tant que volontaire dans la
coopérative ____________________________________445
4.3. Vivre le volontariat chez Coopéco _________________446
4.3.1. Les activités exercées par les volontaires et les
représentations subjectives de celles-ci________________446
4.3.2. Les expériences du travail chez Coopéco _________454
4.3.3. Les représentations subjectives du volontariat chez
Coopéco ______________________________________475
4.4. Les effets du volontariat chez Coopéco______________489
4.4.1. Sur le plan de la consommation ________________489

4.4.2. Sur le plan du travail_________________________493
4.4.3. Sur le plan de l’engagement citoyen (hors travail) ___497
5. Le volontariat chez Coopéco : entre contribution et politisation
_________________________________________________500
Chapitre 5. Vers une typologie des logiques du travail volontaire
___________________________________________________ 511
1. Introduction _____________________________________511
2. Par-delà la complexité du réel : l’émergence de quatre logiques du
travail volontaire ____________________________________513
3. « Avoir une place » ou la logique d’intégration______________518
3.1. Introduction : le volontariat comme travail accessible ___518
3.2. Devenir volontaire suivant une logique d’intégration____521
3.3. Entrer dans l’organisation suivant une logique d’intégration
_________________________________________524
3.4. Vivre le volontariat suivant une logique d’intégration ___525
3.5. L’issue du volontariat suivant une logique d’intégration__527
3.6. Résonances de la logique d’intégration avec d’autres études
sociologiques _____________________________________528
4. « Trouver une route » ou la logique de constitution __________530
4.1. Introduction : le volontariat comme vecteur de constitution
de soi _________________________________________530
4.2. Devenir volontaire suivant une logique de constitution __533
4.3. Entrer dans l’organisation suivant une logique de constitution
_________________________________________535
4.4. Vivre le volontariat suivant une logique de constitution _536
4.5. L’issue du volontariat suivant une logique de constitution 538
4.6. Résonances de la logique de constitution avec d’autres études
sociologiques _____________________________________539
5. « Apporter ma pierre » ou la logique de contribution _________541
5.1. Introduction : le volontariat comme contribution ponctuelle
et gratifiante_____________________________________541
5.2. Devenir volontaire suivant une logique de contribution _544
5.3. Entrer dans l’organisation suivant une logique de contribution
_________________________________________546
5.4. Vivre le volontariat suivant une logique de contribution _548
5.5. L’issue du volontariat suivant une logique de contribution
_________________________________________552

5.6. Résonances de la logique de contribution avec d’autres études
sociologiques _____________________________________552
6. « Changer de système » ou la logique de politisation __________553
6.1. Introduction : le volontariat comme expérience démocratique
et politique_______________________________________553
6.2. Devenir volontaire suivant une logique de politisation __557
6.3. Entrer dans l’organisation suivant une logique de politisation
_________________________________________560
6.4. Vivre le volontariat suivant une logique de politisation __562
6.5. L’issue du volontariat suivant une logique de politisation 563
6.6. Résonances de la logique de politisation avec d’autres études
sociologiques _____________________________________564
7. Vers un modèle consolidé des logiques du travail volontaire _565
8. Interactions entre les logiques du travail volontaire et les contextes
organisationnels dans lesquels elles s’expriment _____________569
8.1. Introduction : de l’importance de considérer les contextes
organisationnels pour saisir l’expression des logiques du travail
volontaire _______________________________________569
8.2. Les logiques du travail volontaire qui se sont exprimées au sein
de la Plateforme pour le Service Citoyen ________________570
8.3. Les logiques du travail volontaire qui se sont exprimées à
l’hôpital de Liège __________________________________573
8.4. Les logiques du travail volontaire qui se sont exprimées au sein
du supermarché Coopéco ___________________________576
8.5. Conclusion : un façonnage organisationnel partiel des
expériences du travail volontaire ______________________578
9. Retour vers la complexité du réel ______________________579
9.1. Les cas limites _________________________________581
9.2. Les cas frontières ______________________________584
9.2.1. Entre l’intégration et la constitution : « trouver un job » ou
« une vocation » ? _________________________________585
9.2.2. Entre l’intégration et la contribution : « être engagé » ou
« donner un coup de main » ?__________________________589
9.2.3. Entre la contribution ou la politisation : « intégrer un projet
ficelé » ou « participer à un projet plus grand » ? _____________594
9.2.4. Conclusion : des cas frontières qui révèlent l'influence des
contextes organisationnels sur l’expression des logiques du
travail volontaire ________________________________599

Conclusion générale et ouvertures critiques____________________601
1. Synthèse du cheminement _________________________601
1.1. Pour une (véritable) sociologie du travail volontaire ______601
1.2. Le volontariat comme catégorie d’action publique________604
1.3. Les expériences du volontariat en contextes organisés_____606
Le volontariat en Service Citoyen : entre intégration et
constitution ______________________________________608
Le volontariat en milieu hospitalier durant la pandémie : entre
intégration et contribution ___________________________609
Le volontariat en supermarché coopératif et participatif : entre
contribution et politisation___________________________611
1.4. Vers une typologie des logiques du travail volontaire _____613
2. Critique du cadre juridique du volontariat à l’aune des
logiques du travail volontaire___________________________615
2.1. Le statut de volontaire et la logique d’intégration ________616
2.2. Le statut de volontaire et la logique de constitution_______622
2.3. Le statut de volontaire et la logique de contribution ______626
2.4. Le statut de volontaire et la logique de politisation _______629
3. Les logiques du travail volontaire comme horizon alternatif
à la fiction du travail-marchandise ? _____________________636
3.1. Le travail volontaire comme miroir grossissant des attentes
portées sur le travail dans notre société contemporaine _______636
3.2. Les logiques du travail volontaire comme support d’une
alternative critique à la réduction économiciste du travail ? ____641
Références bibliographiques _______________________________653
Annexes ______________________________________________684